Mobilité géographique du douanier

200 votes : 4.2

Une mobilité géographique indispensable pour les agents de la douane

La mobilité géographique constitue dans l’administration des douanes, à la fois un inconvénient et un avantage.

En effet, les agents de la douane ne choisissent pas le lieu de leur première affectation ; celle-ci se fait en fonction des besoins mais également du classement du candidat aux concours de la douane. Ainsi, les agents stagiaires n’exercent majoritairement pas dans leur département de résidence pendant leurs premières années d’exercice et ce n’est qu’après seulement trois années en poste qu’ils peuvent demander une mutation. L’affectation dépendra également de la spécialité éventuellement choisie, pouvant impliquer de fait une zone géographique particulière : un programmeur informatique rejoindra par exemple obligatoirement l’un des deux centres informatiques de la douane, situés en région parisienne ou à Toulouse.

Cependant, la mobilité géographique favorise les évolutions professionnelles. Les mutations permettent d’accélérer l’avancement hiérarchique et en règle générale, plus le grade est élevé plus la mobilité géographique est importante. Cette dernière permet en effet de gravir les derniers échelons mais également d’accéder à des emplois spécialisés.