salaire douanier catégorie c b et a

Combien gagne un douanier en France ?

860 votes : 4.3

La rémunération des douaniers selon la grille indiciaire

Les effectifs de la douane française appartiennent à la Fonction Publique d’État, les salaires sont donc fixés par une grille indiciaire qui évolue chaque année au 1ᵉʳ janvier, selon la catégorie de postes (A, B ou C) et l’indice majoré.
À chaque échelon est attribué un indice brut et son indice majoré, servant au calcul du salaire.
La rémunération des douaniers évolue ainsi naturellement au cours d’une carrière.

Une fois le concours réussi, qu'il soit interne ou externe, le douanier entrera en formation dans l'une des écoles de douanes pour y devenir stagiaire et ensuite être affecté à un poste en tant que titulaire.

Quel est le salaire net d'un agent de constatation des douanes ?

L’agent de constatation des douanes (premier échelon de la profession, métier de catégorie C) perçoit une rémunération de base de à sa sortie de formation 1 801 € selon la grille indiciaire mise à jour le 22 décembre 2023, primes et indemnités non comprises. Selon son grade et son échelon, il pourra toucher jusqu'à 2 353 €. Pour connaitre le salaire net d'un fonctionnaire, il faut calculer son indice majoré ou salaire de base, avec le montant de la NBI, du régime indemnitaire et du supplément familiale. Autant de variables donc qui varient d'un agent à un autre et empêchent de donner un salaire net pou un agent de constatation des douanes. 

Mais en tenant compte des primes possibles, voici ce qu'il pourrait réellement gagner, à titre indicatif :

 
Salaires bruts annuels catégorie C en 2023En Île-de-FranceHors Île-de-France
Branche de la surveillance32 430 €31 670 €
Branche des opérations commerciales et d'administration générale30 570 €
(hors direction générale)
29 790 €


Sources : douane.gouv.fr et emploi-collectivites.fr

Quel est le salaire d'un contrôleur des douanes par mois ?

Dès sa première affectation (en sortie d'école), le contrôleur des douanes (catégorie B) perçoit une rémunération de base minimum de 1 836 € bruts et maximum de 1 954 €, hors primes et selon le grade. 
Ce qui représente en 2023 un salaire, primes incluses, en Île-de-France :

  • de 32 150 € bruts annuels dès sa sortie d’école pour la branche du contrôle des opérations commerciales et de l’administration générale (soit 2 679 € bruts par mois)
  • de 33 500 € bruts annuels pour la branche de la surveillance (soit 2 791 € bruts par mois)

Un contrôleur de douane gagnera hors Île-de-France un salaire annuel brut, primes incluses :

  • de 31 280 € pour la branche des opérations commerciales et de l’administration générale (ou 2 606 € bruts par mois)
  • de 32 680 € pour la branche de la surveillance (ou 2 723 € bruts par mois)

Sources : douane.gouv.fr et emploi-collectivites.fr 

​Quel est le salaire d'un inspecteur des douanes ?

En tant qu'élève, l’inspecteur des douanes (métier de catégorie A, la plus élevée) perçoit une rémunération de base de 1 604 €, bonifications, primes et indemnités non incluses, et un salaire minimum de 1 944 € pour les inspecteurs de douanes avec une ancienneté de 1 an et demi.
À cette rémunération s'ajoutent donc des primes supplémentaires liées à l'affectation et au rythme de travail, ce qui peut donner, à titre indicatif, les montants suivants en 2023 :
tableau 

Salaires bruts annuels des inspecteurs des douanes en 2023En Île-de-FranceHors Île-de-France
Branche de la surveillance38 520 €37 530 €
Branche des opérations commerciales et d'administration générale39 150 €
(hors direction générale)
38 020 €


Sources : douane.gouv.fr et emploi-collectivites.fr 

Bon à savoir : les inspecteurs des douanes ont l'opportunité d'accéder au grade supérieur d'inspecteur principal et donc de toucher un salaire plus avantageux.

Quels sont les avantages financiers d'un douanier ?

En dehors de la rémunération de base, d'autres éléments influent sur le salaire des douaniers.

Au-delà du grade, de l’échelon et des indices composant la grille indiciaire, d’autres critères influent favorablement sur le salaire des douaniers comme :

  • l’ancienneté ;
  • les primes ;
  • les indemnités.
 

Les primes pour la douane française 

La liste des primes auxquelles peuvent prétendre un douanier sont relativement nombreuses.
Elles sont cependant soumises à conditions.
Parmi ces différentes primes, on trouve :

  • La Garantie Individuelle du Pouvoir d'Achat (GIPA) ;
  • L’Indemnité pour Frais de Transport des Personnes (IFTP) ;
  • Le Complément Indemnitaire de Restructuration (CIR) ;
  • L’Indemnité d’habillement, Chaussures et Petit Équipement (ICPE) ;
  • L’Indemnité de Résidence (IR) ;
  • L’Indemnité de Sujétion Géographique (ISG) ;
  • L’Indemnité Temporaire de Mobilité (ITM) ;
  • L’Indemnité pour l'Utilisation d'une Langue Étrangère (IULE) ;
  • Le Supplément Familial de Traitement (SFT) ;
  • Le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l'Expertise et de l'Engagement Professionnel, (RIFSEEP)...
 

La Nouvelle Bonification Indiciaire NBI

La Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI) est un élément de rémunération spécifique attribué à certains fonctionnaires ou militaires occupant des emplois comportant une responsabilité ou une technicité particulière. Elle vise à valoriser ces fonctions particulières en ajoutant un nombre de points à l'indice de rémunération détenu par l'agent. La NBI est versée mensuellement, en même proportion que le traitement indiciaire, et son montant est basé sur la valeur du point, actuellement fixée à 4,92 €. Cette bonification constitue ainsi un complément de rémunération visant à reconnaître et à valoriser les missions spécifiques exercées par certains agents publics. Les critères d'attribution et le nombre de points accordés varient en fonction des responsabilités et de la technicité associées à chaque poste.

Source : service-public.fr