Contrôleur maintenance aéronautique

440 votes : 4.1

Le métier de contrôleur de maintenance aéronautique

Le contrôleur de maintenance aéronautique (système cellule hélicoptère ou système cellule avion) est un agent des douanes de catégorie B.
Il effectue ses missions en uniforme et soumis à l’obligation du port d'une arme de service.

Le contrôleur de maintenance aéronautique des douanes est chargé de la maintenance des aéronefs de la douane ainsi que de l'ensemble des matériels aéronautiques. Il fait partie du personnel technique non navigant et travaille soit sur les avions, soit sur les hélicoptères de la douane. Il est intégré au sein des Brigades de Surveillance Aéronautique des douanes françaises.

Le mécanicien système effectue les interventions nécessaires à l'entrtien, aux dépannages et aux réparations des aéronefs de la Douane. Il assure l’entretien mécanique et électrique ainsi que le réglage des différents organes, accessoires et équipements. 

Le contrôleur de maintenance aéronautique est amené à intervenir sur les différents types d’appareils, avions ou hélicoptères selon sa spécialité, qui composent actuellement la flotte aérienne des douanes.
Outre ses fonctions techniques, il peut être amené à assurer l’organisation du travail au sein du bureau technique, la logistique du magasin, ainsi que les opérations de contrôles aéronautiques dans son domaine de compétences.
 

Concours contrôleur de maintenance aéronautique

Le contrôleur de maintenance aéronautique est un agent en uniforme et soumis à l’obligation du port de l’arme de service. Il est chargé de la maintenance des aéronefs de la douane
 

Conditions de présentation au concours

Pour concourir à titre externe pour le recrutement de contrôleurs des douanes et droits indirects dans les spécialités « maintenance aéronautique : système cellule avion» et « maintenance aéronautique : système cellule d’hélicoptère », vous devez remplir l’ensemble les conditions requises pour la présentation au concours de contrôleur des douanes ainsi que les conditions particulières ci-dessous.

Possession d'un diplôme ou titre suivant en cours de validité :
  • baccalauréat professionnel aéronautique, option mécanicien, système cellule (MSC) ;
  • brevet de technicien supérieur aéronautique ;
  • d’une qualification reconnue équivalente à l’un de ces diplômes ou titres dans les conditions fixées par le  décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique.

Vous devez également être titulaires d’une licence PART-66, ou équivalente, en cours de validité. Cette condition est également applicable aux candidats à titre interne.
 

Le Concours externe

Le concours externe de contrôleur de maintenance aéronautique se compose de 4 épreuves écrites d’admissibilité et de 4 épreuves oprales d'admission.

Les 4 épreuves écrites d’admissibilité :

Épreuve n° 1
Durée 3h ; coefficient 3
Rédaction d’une note sur un sujet d’ordre général relatif aux problèmes économiques, culturels ou sociopolitiques du monde contemporain à partir d’un dossier.

Épreuve n° 2
Durée 4h ; coefficient 6
QCM portant sur des connaissances techniques de mécanique et d’électricité.

Épreuve n° 3
Durée 3h ; coefficient 3
Réponses à six sujets portant sur des connaissances techniques de mécanique et d’électricité.

Épreuve n° 4
Durée 1h ; coefficient 2
Épreuve de langue étrangère (traduction sans dictionnaire) : traduction d’un texte technique rédigé en anglais.


Les 4 épreuves orales d’admission :

Épreuve  n° 1
Préparation 15 minutes - Durée 30 minutes ; coefficient 3
Exposé sur un sujet portant sur des connaissances techniques de mécanique et d’électricité suivi d’un entretien d’ordre général, technique ou administratif avec les examinateurs et permettant d’apprécier l’aptitude du candidat à exercer les tâches qui lui seront confiées.

Épreuve n° 2
Durée 1h30 ; coefficient 5
Exercices pratiques de maintenance aéronautique sur aéronef.

Épreuve n° 3
Durée 10 minutes ; coefficient 2
Langue étrangère : traduction orale en français d’un texte technique rédigé en anglais suivie d’une conversation dans cette même langue.

Épreuve n°4
coefficient 3
Épreuve d’exercices physiques. Un arrêté du ministre chargé du budget fixe la nature, les modalités et les barèmes de l’épreuve d’exercices physiques commune à l’ensemble des concours de la direction générale des douanes et droits indirects.

 

Le Concours interne

Le concours externe de contrôl
Si vous remplissez les conditions et souhaitez concourir à titre interne, le concours se déroule de manière identique mais l’épreuve n°3 d’admissibilité est différente.
  • Quatre épreuves écrites obligatoires d’admissibilité :
Épreuve n° 1 - Durée 3h ; coefficient 3 (identique au concours à titre externe)
Épreuve n° 2 - Durée 4h ; coefficient 6 (identique au concours à titre externe)
Épreuve n° 3 - Durée 3h ; coefficient 3) : composition sur un sujet, comprenant une réponse à une question et la résolution d’un ou plusieurs cas pratiques, portant sur les missions, l’organisation et à la réglementation douanières. Trois sujets sont proposés au choix du candidat.
Épreuve n° 4 - Durée 1h ; coefficient 2 (identique au concours à titre externe)
  • Quatre épreuves obligatoires orales d’admission :
les épreuves sont les mêmes que celles du concours externe, à savoir :

Épreuve  n° 1
Préparation 15 minutes - Durée 30 minutes ; coefficient 3
Exposé sur un sujet portant sur des connaissances techniques de mécanique et d’électricité suivi d’un entretien d’ordre général, technique ou administratif avec les examinateurs et permettant d’apprécier l’aptitude du candidat à exercer les tâches qui lui seront confiées.

Épreuve n° 2
Durée 1h30 ; coefficient 5
Exercices pratiques de maintenance aéronautique sur aéronef.

Épreuve n° 3
Durée 10 minutes ; coefficient 2
Langue étrangère : traduction orale en français d’un texte technique rédigé en anglais suivie d’une conversation dans cette même langue.

Épreuve n°4
coefficient 3
Épreuve d’exercices physiques. Un arrêté du ministre chargé du budget fixe la nature, les modalités et les barèmes de l’épreuve d’exercices physiques commune à l’ensemble des concours de la direction générale des douanes et droits indirects.

 

Formation contrôleur de maintenance aéronautique


Après votre réussite au concours, vous serez nommés contrôleur stagiaire des douanes et suivrez une formation d’un an comprenant un cycle d’enseignement professionnel d’environ 4 mois à l’école nationale des douanes de la Rochelle, suivi d’un stage de qualification et de formations techniques dispensées par des constructeurs.

À l’issue de cette année de stage, sous réserve d’avoir satisfait aux divers contrôles des connaissances et d’avoir validé les stages complémentaires, vous serez titularisés en tant que contrôleur des douanes de 2ème classe et affectés sur un poste.

A noter : dès le jour de l’obtention de votre qualification, vous serez soumis a une obligation de servir durant 5 ans dans cette spécialité.